Signes et effets d’un mauvais matelas

Le sommeil a un impact sur presque tous les aspects de votre santé et de votre bien-être. Sans un sommeil réparateur, votre corps ne dispose pas des ressources nécessaires à son bon fonctionnement. L’une des solutions les plus simples pour une bonne nuit de sommeil est un matelas confortable. Si votre matelas n’offre pas le confort et le soutien dont vous avez besoin, il est peut-être temps d’en changer. Nous avons rédigé un article sur Cinq astuces pour savoir si il est temps de changer de matelas

De nombreux facteurs influencent la durabilité et la durée de vie d’un matelas. Si tous les matelas finissent par se dégrader, un matelas construit avec des matériaux de haute qualité a tendance à tenir plus longtemps avant de s’affaisser ou de présenter des marques permanentes sur le corps. Lorsque ces problèmes surviennent, votre matelas n’est plus en mesure d’assurer un soutien adéquat de la colonne vertébrale et de soulager la pression.

Reconnaître les signes précurseurs d’un mauvais matelas peut vous aider à éviter certains des effets secondaires inconfortables liés au fait de dormir sur un tel matelas.

Signes d’un mauvais matelas

Les signes avant-coureurs d’un mauvais matelas ne sont pas toujours évidents, mais si vous ressentez l’un des symptômes suivants, cela peut indiquer que votre matelas ne fonctionne pas comme il le devrait. Vous pouvez lire aussi « Quand faut-il changer le sommier ? Comment choisir un sommier ? »

Maux et douleurs : Se réveiller avec des courbatures peut être dû au fait que les couches de confort de votre matelas se dégradent, provoquant des points de pression lorsque vous vous enfoncez sur le noyau de soutien plus ferme.

Mauvais sommeil : Le fait de se tourner et se retourner sur un matelas inconfortable peut entraîner une mauvaise qualité de sommeil, même si vous n’en êtes pas conscient. Si vous ne vous réveillez plus en pleine forme, votre matelas est peut-être en fin de vie. Parmi les autres signes indiquant que votre matelas nuit à votre sommeil, citons les réveils multiples ou le fait de mettre plus de temps que d’habitude à s’endormir.

Affaissement : Presque tous les matelas commencent à s’affaisser avec le temps, à force de supporter le poids de votre corps nuit après nuit. Un matelas affaissé peut entraîner un soutien inégal de la colonne vertébrale, ce qui peut provoquer une accumulation de pression dans votre dos et votre cou pendant votre sommeil. La présence d’empreintes corporelles permanentes dans le matelas est un signe clair qu’il doit être remplacé.

Soutien insuffisant : Les couches du matelas sont censées travailler ensemble pour soutenir la forme de votre colonne vertébrale. Les couches de confort doivent se conformer pour favoriser un alignement correct de la colonne vertébrale sans s’enfoncer excessivement. De même, le noyau de soutien doit fournir une base stable pour soutenir les parties les plus lourdes du corps et maintenir la colonne vertébrale sur un même plan. Si vous vous réveillez raide et endolori, cela peut être dû à un matelas qui ne vous soutient pas.

Chaleur excessive : Les capacités de régulation de la température d’un matelas dépendent principalement des matériaux utilisés pour sa construction. Les matelas avec noyau de soutien à bobines ont tendance à dormir plus frais, tandis que les matelas en mousse retiennent davantage la chaleur en raison de leur construction solide. Si de nombreux fabricants utilisent des infusions de gel ou des matériaux à changement de phase pour réduire la rétention de chaleur d’un matelas en mousse, ces matériaux peuvent s’user avec le temps et donner lieu à une surface de sommeil inconfortablement chaude. Les couches de confort peuvent également devenir plus molles, vous permettant de vous enfoncer davantage dans votre matelas et laissant moins de place à la circulation de l’air autour du corps.

Acariens de la poussière : Les matelas accumulent des cellules de peau morte qui attirent les acariens. Pour les personnes allergiques, les acariens peuvent provoquer des éternuements, un larmoiement, une pression dans les sinus et un écoulement nasal. Les matelas à ressorts sont plus susceptibles d’abriter des acariens, tandis que les matelas en latex et en mousse ont moins d’espaces ouverts pour leur permettre de vivre. Passer périodiquement l’aspirateur sur votre matelas ou utiliser un protège-matelas peut aider à éliminer les acariens.

L’âge du matelas : Bien que certains matelas durent plus longtemps que d’autres, tôt ou tard, tous les matelas commencent à perdre leurs capacités de soutien et d’allègement de la pression. Un entretien inadéquat, un poids supplémentaire et l’absence d’un bon sommier peuvent réduire la durée de vie d’un matelas.

« L’envie du matelas : Lorsque votre matelas ne parvient pas à fournir un soutien et un confort équilibrés, vous pouvez développer une envie de matelas pour d’autres lits. Si vous vous sentez plus frais et dispos après avoir dormi dans un lit d’hôtel que chez vous, votre matelas ne remplit probablement pas son rôle.

Un mauvais matelas peut-il causer des problèmes de santé ?

Un mauvais matelas peut être source d’inconfort, rendant plus difficile l’endormissement et pouvant entraîner de multiples réveils nocturnes. À son tour, une mauvaise qualité de sommeil a des effets sur votre santé physique et mentale.

Les bienfaits réparateurs d’un sommeil de qualité sont inégalés. Pendant le sommeil, votre corps travaille dur pour réparer les tissus endommagés, éliminer les toxines et construire de nouvelles voies mentales. Un sommeil réparateur favorise une régulation émotionnelle saine et aide votre cerveau à traiter efficacement les informations. Un manque de sommeil n’entraîne pas seulement la fatigue et la mauvaise humeur du lendemain, mais peut aussi contribuer à un large éventail de problèmes de santé.

Investir dans un matelas de qualité est l’un des moyens les plus simples de favoriser un sommeil réparateur et d’améliorer votre santé globale.

Quelle est la durée de vie des matelas ?

En moyenne, la plupart des matelas durent environ 7 à 10 ans. Cependant, de nombreux facteurs peuvent influencer la durabilité et la durée de vie d’un matelas.

La qualité et les matériaux d’un matelas ont un impact significatif sur ses performances. Les matelas fabriqués avec des mousses plus denses, du latex naturel, des ressorts plus épais ou un nombre de ressorts plus élevé sont mieux équipés pour supporter le poids du dormeur et reprendre leur forme initiale au fil du temps. En revanche, les mousses et les ressorts de qualité inférieure peuvent se détériorer plus rapidement.

Certains types de matelas peuvent durer plus longtemps que d’autres. Le latex naturel est durable et a tendance à tenir le coup le plus longtemps. Les matelas à ressorts de qualité inférieure commencent souvent à s’affaisser au bout de quelques années, et les matelas en mousse peuvent s’assouplir et laisser des marques permanentes sur le corps. Les fabricants de matelas hybrides tentent souvent de contourner ces problèmes en utilisant des couches de confort de meilleure qualité et en les soutenant avec des bobines plus robustes.

La pression exercée sur le matelas influence également sa durée de vie. Les personnes qui dorment seules et celles qui pèsent moins de 130 livres exercent moins de pression sur le matelas et peuvent constater que leur matelas dure plus longtemps. De même, un matelas qui est utilisé toute la nuit exerce une pression plus forte qu’un lit de chambre d’amis. Si un modèle en polyfoam basse densité peut constituer une option parfaitement confortable pour un matelas destiné à un usage occasionnel, votre lit de tous les jours doit être fabriqué avec des matériaux plus robustes, capables de résister à une usure constante.

Suivre les directives du fabricant et prendre soin de votre matelas peut contribuer à prolonger sa durée de vie. La plupart des fabricants recommandent de faire tourner votre matelas régulièrement pour retarder l’apparition d’empreintes corporelles permanentes ou d’affaissement à l’endroit où le dormeur se couche habituellement. Des housses de protection peuvent également contribuer à préserver votre matelas.

Comme les matelas s’usent progressivement, de nombreux dormeurs s’habituent à la sensation d’un vieux matelas et ne se rendent pas compte qu’il faut le remplacer. Si vous ressentez des signes avant-coureurs ou si votre matelas a plus de 6 à 8 ans, vous devriez envisager de le remplacer afin de garantir un alignement correct de la colonne vertébrale et un sommeil réparateur.

Peut-on réparer un mauvais matelas ?

Un nouveau matelas est une dépense importante, mais il est difficile de mettre un prix sur une bonne qualité de sommeil. Si votre budget vous permet d’acheter un nouveau matelas, l’investissement en vaut la peine. Un matelas de haute qualité est moins susceptible de se dégrader rapidement, ce qui peut vous faire économiser de l’argent à long terme.

Toutefois, l’achat d’un nouveau matelas n’est pas toujours possible. Si vous ne pouvez pas investir dans un nouveau matelas, vous pouvez prendre certaines mesures pour améliorer les performances de votre matelas actuel.

Lorsque vous dormez au même endroit chaque nuit, votre corps finit par laisser une impression durable. Faire tourner le matelas de la tête aux pieds peut vous donner accès à une surface de sommeil plus sensible dans une autre zone du lit. Il est bon de faire tourner le matelas tous les 3 à 6 mois pour favoriser une usure uniforme, avant même que vous ne commenciez à remarquer un affaissement. Les matelas à ressorts traditionnels peuvent également être retournés, bien que la plupart des matelas modernes soient conçus pour être utilisés à l’endroit.

Un matelas qui n’est pas adapté à votre morphologie et à votre style de sommeil peut être tout aussi préjudiciable qu’un matelas de mauvaise qualité. Si votre matelas est trop ferme ou trop mou, vous pouvez en améliorer la sensation en utilisant un sur-matelas. Les surmatelas ont généralement une épaisseur de 1 à 3 pouces et peuvent être fabriqués à partir de mousse à mémoire de forme, de polyfoam, de latex, de laine ou d’autres matériaux de rembourrage. Ils sont conçus pour ajuster la fermeté de la surface de sommeil, mais ils ne peuvent pas réparer un matelas affaissé.

Changer d’oreiller ou ajouter des oreillers supplémentaires peut aider à compenser un matelas inconfortable, du moins jusqu’à ce que vous ayez la possibilité d’acheter un nouveau matelas. Vous devez également vérifier le cadre du lit pour vous assurer que les problèmes ne viennent pas du sommier.

Malgré tous vos efforts, votre matelas finira par atteindre la fin de sa durée de vie. Si possible, investissez dans un nouveau matelas fabriqué avec des matériaux de haute qualité. Vous devriez également choisir un matelas qui soutient correctement votre type de corps unique et votre position de sommeil.

D’autres articles peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire